Les partenaires du Musée

MOOF MUSEUM

Entités partenaires du MOOF Museum

Les schtroumpfs
Fondation Raymond Leblanc
Willy Vandersteen
Partenaires non-culturels
Adresses moof-antes
Vous ?

Les Schtroumpfs et Peyo

Peyo, pseudonyme de Pierre Culliford, né le 25 juin 1928 à Schaerbeek, principalement connu pour les séries Benoît Brisefer, Jacky et Célestin, Johan et Pirlouit, Poussy et surtout Les Schtroumpfs.

Après une petite expérience dans un studio de dessin animé belge, il débute dans la bande dessinée en plaçant des planches dans plusieurs quotidiens comme Poussy.

Il entre au journal Spirou au début des années 1950 et y reprend son personnage du page Johan, bientôt rejoint par le nain Pirlouit qui va faire de Peyo l’un des piliers de l’hebdomadaire. En 1958, il crée dans l’histoire La Flûte à six trous des petits lutins bleus qu’il nomme Les Schtroumpfs et qui vont rapidement supplanter Johan et Pirlouit, au point qu’il devra abandonner ces derniers.

Au début des années 1960, il fonde un studio pour accueillir ses assistants comme François Walthéry, Gos ou encore Marc Wasterlain et crée les séries Benoît Brisefer et Jacky et Célestin. Au début des années 1970, la production de Peyo va beaucoup diminuer. D’abord parce qu’en 1975, sort au cinéma le film animé La Flûte à six schtroumpfs adapté de l’un de ses albums et dans lequel il s’est beaucoup investi.

Au début des années 1980, c’est Hollywood qui adapte Les Schtroumpfs en série animée, ce qui occupe beaucoup Peyo malgré ses problèmes de santé récurrents. Peu après l’aventure américaine, il quitte les éditions Dupuis et Spirou pour fonder sa propre maison d’édition, Cartoon Creation, et son propre journal, Schtroumpf .

En 1992, il rejoint les éditions Le Lombard, mais meurt quelques mois plus tard. Depuis sa mort, ses enfants font perdurer son œuvre grâce à la marque « Peyo ».

Raymond Leblanc

Fondation Raymond Leblanc

Le Prix Raymond Leblanc

Fidèle à l’esprit innovant et précurseur de Raymond Leblanc, la FRLsouhaite promouvoir et soutenir la création par l’attribution d’un prix annuel, décerné à de jeunes auteurs de bande dessinée. Les candidats devront présenter une histoire courte en quatre planches, avec couverture, sur la base d’un thème déterminé. Les trois premiers lauréats se partageront la somme de 10.000 euros et les six premiers auront la chance d’être publiés dans l’album collectif du concours coédité par la Fondation Raymond Leblanc et Le Lombard. Source : http://www.fondationrleblanc.be

Un événement haut en couleurs :

https://vimeo.com/97559735

Raymond Leblanc

Né en 1915 dans les Ardennes belges, Raymond Leblanc publia en 1942 un premier livre consacré à la guerre, durant laquelle il entra dans la Résistance.

En décembre 1944, il fonde avec deux amis une petite maison d’édition, «Yes», rue du Lombard à Bruxelles. Cette rue donnera son nom à la maison d’édition créée par la suite au même endroit, «Les Editions du Lombard ».

En 1945, les éditeurs du Lombard convainquent Hergé de créer avec eux un périodique pour jeunes qu’ils intituleraient journal ‘Tintin’. A leur sortie en 1946, le succès du magazine et de sa version néerlandophone est immédiat. L’hebdomadaire s’imposera rapidement comme « le journal de tous les jeunes de 7 à 77 ans ». Georges Dargaud éditera une version française de l’hebdomadaire dès 1948. En 1950, Leblanc se met à publier des bandes dessinées popularisées par l’hebdomadaire. Il a la même année l’idée de fidéliser ses lecteurs avec un système de timbres à découper dans le périodique et à collectionner. Ces «Timbres Tintin» sont ensuite échangeables contre des produits dérivés. Dans la foulée s’ouvre le premier magasin Tintin.

En 1954, Raymond Leblanc crée l’agence de publicité « Publiart », ce qui lui permet de vendre l’image des personnages qu’il édite. Il fonde la même année les studios de télévision Belvision qui transpose les figures de bandes dessinées à l’écran. Belvision devient vite l’un des studios de réalisation incontournables en Europe.

Dès 1955, il publiera le pendant féminin du journal Tintin, « Line », ‘le journal des chics filles’.

L’avenue Paul-Henri Spaak accueillera les nouveaux bureaux des Editions du Lombard, de Publiart et de Belvision, qui déménagent en 1958.

Homme d’affaires avisé et visionnaire, Raymond Leblanc est incontestablement un de ceux qui, avec Charles Dupuis, Casterman et Georges Dargaud ont le plus contribué à ce que la Bande Dessinée soit reconnue comme le 9e Art.

Willy Vandersteen

Willy Vandersteen En cinquante ans de carrière, il a publié plus de 1000 albums de bande dessinée répartis en vingt-cinq séries et vendus à plus de deux cents millions d’exemplaires2. Il a également créé le Studio Vandersteen qui continue aujourd’hui certaines de ses séries.

On le considère, avec Marc Sleen, comme le père fondateur de la bande dessinée flamande3, tandis que la création de son propre studio et la production et la commercialisation massive de son œuvre lui vaut d’être qualifié de « Walt Disney des Pays-Bas ».

Il est surtout connu pour être l’auteur de la série Suske en Wiske (en français Bob et Bobette), dont les albums se vendent encore aujourd’hui à cinq millions d’exemplaires chaque année4. Ses autres séries majeures sont
Le Chevalier rouge (néerlandais : De Rode Ridder) et Bessy, dont il a publié presque un millier d’albums en allemand.

Partenaires non-culturels

Le Moof remercie ses nombreux partenaires dont :

  • La S.P.R.L. Leclercq (entreprise générale en bâtiments)

  • Cars Selection (carrosserie)

  • Parastone

  • L’Institut Diderot (Ville de Bruxelles)

  • Leblon-Delienne- Emotional Design

  • Hugo Neumann

    neumann

Les bonnes adresses du moment.

Hôtel Welcome 3*

Quai au Bois à Brûler 23
1000 BRUXELLES
Téléphone : 02 219 95 46
Site : hotelwelcome.com

Le Petit Philou

Rue Duquesnoy 12
1000 BRUXELLES
Téléphone : 0475 73 61 87

Le Rugbyman II

Quai aux Briques 12
1000 BRUXELLES
Téléphone : 02 512 56 40
Site : rugbymantwo.com

Le Moussaillon

Quai au Bois à Brûler 21
1000 BRUXELLES
Téléphone : 0493 99 96 93

Peï et Meï

Rue de Rollebeek 15
1000 BRUXELLES
Téléphone : 02 880 53 39

Où se renseigner ?

  • VISITBRUSSELS – Hôtel de Ville de Bruxelles 
    Grand-Place, 1000 Bruxelles
    Tél. + 32 (0)2 513 89 40
    Fax + 32 (0)2 513 83 20
    e-mail : info@visitbrussels.be
    www.visitbrussels.be 

  • Toerisme Vlaanderen – Hoofdkantoor
    Grasmarkt 61 – 1000 Brussel
    Tel. 02 504 03 00
    Fax 02 504 03 77
    e-mail : info@toerismvlaanderen.be
    www.toerismevlaanderen.be

  • VISITBRUSSELS – Bruxelles Info Place (BIP)
    rue Royale 2, 1000 Bruxelles
    Tél. + 32 (0)2 513 89 40
    e-mail : info@visitbrussels.be
    www.visitbrussels.be 

Devenir partenaire ?
entrons en contact

Tripadvisor

iconCOORDONNÉES
  • Galerie Horta (Gare centrale)
    Rue Marché-aux-Herbes 116
    B1000 Bruxelles

  • +32 2 207 79 92

  • info@moof-museum.be

iconACTUALITÉS
iconRÉSEAUX SOCIAUX